mercredi 6 août 2014

Organiser son road-trip : déjà une aventure ! (2/2)

Après avoir choisi votre destination, acheté les billets et les guides touristiques, reste à préparer un peu le contenu de votre voyage, réserver les hôtels et la voiture...

4- La définition de l'itinéraire

Avant de définir précisément l'itinéraire, et maintenant que vous savez exactement le nombre de jours que vous allez passer dans le pays (ou les pays soyons fous), il vous faut tracer dans les grandes lignes le trajet que vous envisagez, histoire de voir s'il est effectivement réalisable. Parce qu'il faut garder en mémoire que vous êtes en vacances et que vous n'avez pas forcément envie de rester derrière votre volant 4h par jour, 3 semaines durant...

Nous ne sommes pas vraiment des références dans ce domaine...
     Mexique 2012 : 3000km en 19 jours, soit 158km/jour
     Espagne/Portugal 2013 : 3823km en 18 jours, soit 212km/jour
     Crête 2013 : 1583km en 7 jours, soit 226km/jour
     Taïwan 2013 : 1562km en 8 jours, soit 195km/jour
     Turquie 2014 : 3775km en 15 jours, soit 252km/jour

Ces moyennes ne paraissent pas forcément énormes mais il ne faut pas oublier que l'état des routes à l'étranger n'est pas aussi bon qu'en France...

Par expérience, je conseillerai de ne pas dépasser 2h de route par jour... Et par expérience toujours, il faut compter en général une moyenne de 65km/h lorsque vous roulez à l'étranger. Évidemment, cela dépend du type de route que vous allez y rencontrer : autoroutes européennes, pistes islandaises, voies rapides mexicaines... Mais en général, c'est la moyenne que l'on rencontre. Ce qui donne un total de 130 à 150km par jour.

Maintenant, vous savez donc à peu près le nombre de kilomètres que vous pouvez parcourir pendant vos vacances.

Vous avez peut-être une idée du trajet que vous voulez faire : aller de grandes villes en grandes villes, visiter des sites célèbres, privilégier une côte plutôt qu'une autre (valable pour les pays vastes tels que les US, l'Australie, la Chine...)... Vous pouvez aussi vous inspirer des itinéraires tout faits dans les catalogues de voyages organisés...

Pour figer votre itinéraire, vous pouvez faire une liste des choses à voir suivant vos centres d'intérêts : plutôt musées ? sites archéologiques ? randos en pleine nature ? Pour vous aider, plusieurs outils s'offrent à vous :

     - les guides touristiques que vous venez d'acheter évidemment... Ils vous aiguilleront sur les sites inratables.

     - les récits de voyage, sur papier mais aussi sur Internet. Lorsque vous préparez un voyage, je vous conseille de taper dans la barre de recherche le nom du pays + "road trip" + "blog". Vous allez trouver des ptits blogs sympas dans lesquels des globe-trotteurs racontent leurs aventures, détaillent leurs itinéraires et vous donnent quelques bons plans.

     - la (fabuleuse) banque d'images de Pinterest... Parfois, on a envie de s'échapper un peu des lieux connus des touristes. Parfois, on cherche des lieux insolites. Mais comment les trouver quand on ne sait pas quoi chercher ? Pinterest a la réponse ! Si vous n'avez pas encore la chance de connaître ce site, il s'agit d'un site de partage de photographies. Chacun sur cette planète peut y télécharger ses propres photos ou images et les partager avec les autres. Ainsi lorsque vous recherchez des images sur le thème "Iceland" par exemple, vous allez tomber sur des milliers de photos plus ou moins légendées (plus jolies les unes que les autres d'ailleurs...) qui vont vous faire rêver. A vous de farfouiller pour trouver les endroits que vous souhaitez découvrir.

Un conseil, faites vos recherches dans plusieurs langues : français, anglais, allemand, espagnol... Vous multiplierez les inspirations...

Vous pouvez garder en mémoire ces images en appuyant sur le bouton "pin it". Vous vous créez ainsi un petit "tableau" consultable à tout moment.

Exemple : le mien pour l'Islande...


A titre de 2ème exemple, lors de la préparation de notre voyage au Portugal, nous sommes tombés sur cette image :


La légende n'indiquait pas le lieu exact de la photo, juste la ville. Mais vous le voyez par vous-même, la ptite maison atypique n'a pas vraiment l'air de se trouver en pleine ville ! Une petite recherche sur Internet a permis de tomber sur les coordonnées GPS de cette maison. Et hop, nous l'avons incluse dans notre itinéraire ! Et comme c'était prévisible : aucun touriste ! C'est d'ailleurs là-bas que nous avons fait la photo du Save The Date pour notre mariage...

Maintenant que vous savez tout, Google Maps est votre ami ! Bâtissez votre itinéraire, ajoutez sur votre carte l'ensemble des lieux que vous souhaitez visiter et vérifiez le nombre de kilomètres. La durée des trajets indiquée par Google est à prendre avec des pincettes... Mieux vaut se fier à un GPS. Plus juste.

Il y a encore peu de temps (avant la nouvelle version de Google Maps), il était possible de mettre des tas d'étapes. Ce qui était bien pratique. Maintenant, on est restreint à 10 étapes... Z'ont pas pensé à nous chez Google !! Du coup, il faut fractionner votre parcours...

N'oubliez pas de vous accorder des étapes "pauses". L'occasion de profiter d'une ville, d'une plage ou de faire une lessive et de la faire sécher avant de reprendre la route... Pratique l'été...

D'autres sites vous permettent de créer vos itinéraires :
     - Viamichelin : là encore vous êtes limités en terme d'étapes.
     - Mappy : idem, limité à 6 étapes + point de départ et d'arrivée
     - Evaway : site assez bien fait, vous pouvez mettre autant d'étapes que vous voulez. Le kilomètrage et la durée sont indiqués pour chaque étape. Et vous pouvez consulter et vous inspirer des itinéraires d'autres voyageurs. A la fin, un récapitulatif de votre voyage vous donne l'itinéraire, les photos des lieux que vous avez entrés ainsi que des infos utiles sur les villes ou sites en question.

Maintenant que vous avez bâti votre itinéraire et défini les étapes, il faut commencer à s'intéresser au logement...


5- La réservation des hôtels

Je parle d'hôtels, comme je pourrais parler de campings, de gites, ou bien encore de chambre chez l'habitant... C'est juste qu'on est un peu plus habitués aux hôtels !

Certains préfèrent choisir leurs hôtels une fois sur place pour ne pas être contraints. D'autres, comme nous, préfèrent réserver plusieurs mois en avance... Ça dépend des saisons, de l'affluence touristique, du nombre d'hôtels dans la ville... Parfois il est préférable de réserver. Et puis de cette manière vous pouvez prendre le temps de consulter les commentaires des anciens clients.

En général, on les réserve 3 mois à l'avance via des sites tels que Booking ou Expedia.

Une fois de plus, on a nos petits critères pour choisir un hôtel :

     - la note globale de l'hôtel (sur Booking) : en général, on ne prend pas d'hôtel avec une note inférieure à 7/10. Cette note est donnée par les Clients et prend en compte : la propreté, le confort, la situation géographique, les équipements, le personnel et le rapport qualité/prix.

     - la présence d'une salle de bain privative dans la chambre. Oui, parce qu'on aime pas trop partager nos sanitaires avec les autres...

     - la présence d'un parking gratuit et si possible privé, pour ne pas s'embêter à trouver une place

     - la localisation de l'hôtel : par (mauvaise) expérience, on essaie de prendre des hôtels en dehors des grandes villes, situés par exemple à proximité d'un arrêt de métro. Ça évite de conduire en centre-ville, car des fois, cela peut être sportif (cf. conduite dans Mexico, Izmir, Tainan, Ankara, Istanbul...).

N'oubliez pas d'emmener vos réservations avec vous !


6- La réservation de la voiture

Autant les hôtels et les vols je maîtrise, autant la réservation des voitures, ce n'est pas moi qui gère ! Alors je vous retranscris là ce que Monsieur m'a expliqué...

Avant de louer une voiture, il y a plusieurs points à regarder :

     - Votre besoin : en fonction des pays et des itinéraires que vous choisissez, vous n'avez pas besoin du même type de voiture. Exemple pour l'Islande... La route n°1 qui fait le tour de l'île est goudronnée et un véhicule de tourisme suffit amplement pour y rouler. Cependant, si vous décidez de vous aventurer dans le centre de l'île, un 4x4 devient obligatoire.

Intéressez-vous donc à l'état des routes que vous allez emprunter. En Crète, nous avions loué un 4x4 uniquement pour une excursion que nous avions planifiée, celle au Lagon de Balos. Et on a bien fait...

     - Le prix : évidemment me direz-vous... Pour cela, on vous conseille d'abord de faire une recherche chez les grands loueurs histoire d'avoir une idée du prix maximal que ça pourrait vous coûter : Europcar, Hertz, Avis, Sixt, Budget... Ensuite, allez voir chez les comparateurs tels que Locationdevoiture.fr. En général, ces sites renvoient aussi chez des re-loueurs (autoescape, autoeurope par exemple), des petites agences qui louent des voitures chez les grands noms et vous les relouent derrière. Les prix sont plus bas car en général, ils n'ont pas d'agence "physique". Les voitures vous sont remises dans le parking de l'aéroport ou au dépose-minute. Il faut alors convenir d'un RDV avec le loueur.

     - Les assurances : parmi les assurances proposées par les loueurs, la couverture responsabilité civile est toujours incluse (vérifiez quand même). D'autres assurances vous sont proposées : bris de glace, bas de caisse, graviers et cendres (en Islande !)... En général, on n'en prend pas... Pour nous-même, conducteur et passager de la voiture, on  a souscrit à une assurance française (contrat PACS de la Maif) qui nous assure lorsqu'on loue une voiture en France comme à l'étranger. Montant de l'assurance : 60€/an.

Autre point primordial à regarder : le montant de la franchise vol et accident ! On préfère payer légèrement plus cher si la franchise est plus faible voire inexistante !

     - Le type d'essence : privilégiez les diesels ! Dans certains pays, c'est primordial, notamment dans les îles où l'essence est très chère (jusqu'à 1,80€/L en Crète !).

Renseignez-vous sur la nécessité ou non d'un permis international. Si c'est le cas, pas de panique, il suffit d'en faire la demande à la Préfecture. Il vous sera délivré gratuitement, et sera valable 3 ans.

Y'a plus qu'à cliquer !


7- Les p'tits plus pour faciliter votre voyage

Il est parfois difficile de ne rien oublier lorsque l'on a réservé 15 hôtels, 1 voiture, 2 billets d'avion, voire d'autres choses si vous avez choisi de réserver vos billets de spectacles, entrées de musée... avant de partir.

Alors on a pour habitude de se créer un manuel de bord qui nous suit (et s'allège, vous allez comprendre pourquoi) tout au long de notre voyage.

Ce manuel est en fait un gros document relié comprenant :
     - la copie de la réservation de nos vols (on garde un exemplaire sur nous évidemment...)
     - la copie de nos passeports
     - le mail de confirmation de réservation de la voiture, histoire d'avoir le numéro de dossier, les contacts et surtout le prix...
     - les réservations d'hôtels avec adresse, horaires max d'arrivée et de départ, prix et précision sur le petit déjeuner inclus ou non dans le prix
     - les itinéraires jour par jour avec le nombre de kilomètres prévu, les lieux à visiter...
     - les infos pratiques quand elles ne figurent pas dans les guides : comment rejoindre le centre-ville depuis l'aéroport en transports en commun, les cartes des métros des grandes villes, les pass transports... 

A la fin de la journée, une fois arrivés à l'hôtel, on se débarrasse des feuilles qui ne nous servent plus.

 
Voilà, je crois vous avoir tout dévoilé... Dans quelques jours, je reviendrai avec un exemple concret pour faire un point sur nos préparatifs pour l'Islande ! Une vraie expédition ! :)

A bientôt !
+++
Elodie

2 commentaires:

  1. C'est pas bête de passer par Pinterest... J'avais vu que tu faisais tout plein de tableaux pour tes voyages, mais je ne pensais pas que tu t'en servais vraiment pour aller voir les trucs ensuite, je pensais que c'était juste pour rêver un peu :D
    Au niveau des voitures : penser à regarder si ya la clim (très utile dans certains pays, quand on a fait Los Angeles-Las vegas on était vraiment content de l'avoir, il faisait en moyenne 45°C dehors!). Et acheter un GPS à part plutot que de le louer à chaque fois, c'est carrément plus rentable!
    J'ai le même manuel de bord que toi :)

    :)
    A+
    Karine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes précisions, je rajouterai un ptit mot concernant le GPS. Pour la clim, on a fait sans au Mexique ;) Mais j'avoue que ça aurait été un sacré +...
      +++
      Elo

      Supprimer